Ashita no Joe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nao
Habitué(e)
Habitué(e)
Messages : 282
Date d'inscription : 06/07/2011
Voir le profil de l'utilisateur

Ashita no Joe

Message par Nao le Jeu 7 Juil - 9:09

Titre : Ashita no joe
Titre original : Ashita no joe
Auteur :Scénariste TAKAMORI Asao / Dessinateur CHIBA Tetsuya
Catégorie : Shonen
Genre : tranche de vie
Année de sortie : 1968
Editeur : Glénat
Collection : Vintage
Nombre de volumes en France : 3
Nombre de volumes au Japon : 13 terminé
Version animée : oui 2 animés
Du même auteur :






Histoire :

Joe Yabuki est un jeune adolescent vivant dans le Japon d'après guerre, un japon meurtri dans lequel la vie est loin d'être facile. Le jeune Yabuki est ce que l'on peut appeler un jeune délinquant, il aime la bagarre, la violence et ne se rend pas compte des conséquences que cela peut avoir.

Lors d'une de ces bagarres, il fait la rencontre d'un ancien boxeur écarté par le monde de la boxe, il est vieux, laid et s'adonne à l'alcool. Cependant sa rencontre avec Joe va tout changer et il va tout faire pour que ce dernier, en qui il voit un futur champion, devienne un boxeur professionnel.

Et pourtant les bêtises de Joe le rattraperont et l'emmèneront dans un centre d'éducation pour jeunes difficiles, ou il apprendra la vie et certaines notions de respect. Ainsi marque le début de cette aventure humaine.




Avis :

Comme d'habitude je ne m'attarde pas trop sur l'histoire, tant il y a dire mais je ne veux pas gâcher le plaisir de la lecture car oui, vous êtes ici en présence d'un incontournable chef d'oeuvre.

Tout d'abord parlons de l'histoire qui est tout bonnement magnifique, ce n'est pas "Ippo", loin de là. La boxe est tout de même moins présente, et pour le peu qu'elle est, elle se trouve être comme l'histoire. C'est une lutte de la vie, comme Joe lutte pour s'en sortir en dehors des rings de boxe et on retrouve cette rage dans les combats.

C'est toujours dans un Japon d'après guerre difficile que l'histoire se passe, un Japon corrompu et violent, pauvre. Joe est un personnage complexe auquel on distribuerait des claques bien volontiers et finalement que l'on trouve attachant tant il est ignorant et provocateur.

Dès le début de la lecture on sent que cette oeuvre sera différente, c'est ici une école de la vie à la sauce japonaise, et rappelant beaucoup (et qui a dit influencé justement) "Rainbow". Surtout pour le côté humain qui essaie de s'en sortir.

Au niveau graphique, je suis toujours autant énervé lorsque quelqu'un me dit que c'est laid tout comme du "Tezuka est laid". Oui il y en a pour dire ca... Ok c'est du vieux dessin, mais pour moi ca vaut bien plus que nos chers dessins modernes. Le dessin est donc très semblable à celui de Tezuka, en revanche il s'en démarque dans la mise en scène de l'action et les cases. Le dessin de "Ashita no Joe" est plus vif, les actions semblent plus rapides. En effet lors d'un coup de poing donné par Joe on sentira le vitesse donnée par le coups et l'impact en une case, ce qui, dans certains autres manga, pourrait durer 10 pages...

Chacun des personnages, et je pense aux enfants accompagnant Joe, sont attachants et tous très différents, mentalement comme graphiquement. En effet aucun des personnages ne se ressemblent, et le dessinateur est très bon en cela, nous n'avons pas l'impression de voir plusieurs fois la même personne dans le tome.

Le scénariste disait ne pas trop aimer le sang et la violence, il y en a, je préfère vous prévenir. "Ashita no Joe" est classé en Shonen mais c'est tout de même, pour ma part, plus une leçon de vie, une oeuvre noire qui nous montre la encore une fois le courage et l'humanité dont peuvent faire preuve certaines personnes et à l'inverse, la violence gratuite de certains.

Je terminerais en vous disant que "Ashita no Joe" vaut du Tezuka. Pour moi ca veut dire que c'est au panthéon des meilleurs mangas existants. "Ashita no Joe" est aussi bon qu'un "Histoire des 3 Adolf" de Tezuka (et pourtant qu'est ce que c'est excellent l'"Histoire des 3 Adolf"). C'est un chef d'oeuvre dont nous fait part Glénat, tout comme ils ont fait avec cyborg 009 qu'ils ont arrêté au bout de 4e tome... Je ne m'attarderais pas sur l'édition, 10€55 pour un tome et demi dans une collection vintage qui, disons le, si ce n'était pas "Ashita no Joe" ne vaudrait pas ce prix, même la couverture on dirait une vieille couverture des vieux "Ranma". Ceci dit cela ne doit pas vous stopper, il me semble évident que cette série est obligatoire tant elle est touchante, haletante et tout simplement : mythique.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum