Hokuto no ken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nao
Habitué(e)
Habitué(e)
Messages : 282
Date d'inscription : 06/07/2011
Voir le profil de l'utilisateur

Hokuto no ken

Message par Nao le Dim 21 Aoû - 14:18

Titre : Hokuto no ken
Titre original : hokuto no ken
Auteur : Tetsuo hara (dessin) buronson (Scénario)
Catégorie :shonen (violent pour du shonen)
Genre : action
Année de sortie : 1984
Editeur : Kazé
Collection : kazé manga
Nombre de volumes en France :21
Nombre de volumes au Japon : 27 fini
Version animée : Oui

Résumé :

L'histoire se passe après l'apocalypse, la guerre a détruit la terre dont il ne reste que des vestiges et quelques villes détruites. La loi du plus fort a reprit le dessus et les petits gens meurent sous les coups des gros mastodontes. Pourtant dans ce monde inégal vit un homme, un homme fort comme on en fait peu, Kenshiro, digne héritier du Hokuto, il aide les gens dans le besoin et très vite des ennemies se mettent dans son chemin... Ils ne sont pas n'importe qui, ses frères, ou encore des héritiers d'autres techniques veulent rivaliser avec celui qui est considéré comme le plus fort de tous.





Avis :

Une fois de plus je ne m'attarde pas sur le synopsis, trop peur de spoiler les gens car des le 1er tome il y a un spoil énorme... parlons maintenant de la série.

Hokuto no ken fait partie de ces vieilles séries dont nous avons un apriori. En France cette série n'était pas très apprécié lors de sa sortie. Le dessin animé « trop violent » pour les parents se retrouva censuré de toute part (c'est normal, ce n'était pas pour les petits garçons mais plus pour un public déjà bien adolescent minimum), et le manga qui était chez « j'ai lu » s'arrêta en même temps que l'éditeur, et les tomes devinrent vite introuvable. Pourtant Hokuto no ken est une oeuvre culte, au même titre que Saint seiya ou Dragon ball, elle fait partie de ces séries fondatrices du genre Shonen, bien que largement plus violente et plus profonde que les 2 séries précédemment citées.

Hokuto no ken est classé en shonen, pourtant c'est une série qui convient à partir de 14ans et n'est pas à mettre entre toute les mains. Cette série n'y va pas par 4 chemins, des têtes sont découpées, des gens sont éventrées, et aucune pitié envers les enfants, vieillards ou les femmes. Il faut dire que Buronson n'est pas franchement connu pour ses scénarii pour enfants. (voir JAPAN avec Kentaro miura auteur de Berserk, Heat qui est un manga sur la mafia très bon mais pas fini au Japon et en france stoppé, etc...) avec un dessin de tetsuo hara magnifique (et qui gagne en intensité dans la violence et le drame au fil des tomes).



Hokuto no ken = la bible?

Vous trouvez ca ridicule? Alors je vais m'expliquer.

Tout d'abord Kenshiro est un homme seul, dans un monde dévasté ou le peuple se retrouve bien souvent esclave des plus forts, dirigé par des hommes aux techniques surpuissantes (mais toujours moins puissante que celle de notre kenshiro),et c'est un homme seul qui se bat contre la corruption. Bien qu'il ne soit pas seul tout le long du manga, la fatalité le rattrapera toujours et Kenshiro se retrouvera toujours seul. Sa vie n'est qu'une solitude et les apôtres qu'il rencontre ne font jamais long feu, Kenshiro a beau être un homme puissant, il doit affronter ses frères, et parfois même ses amis, dont la corruption à gagné leur âme... voilà la vie que doit mener tout héritier du Hokuto...

Très vite la série qui démarre beaucoup sur la violence, et qui se résume toujours au fait que Kenshiro arrive et mette une raclée au méchant, gagne tout son sens dans le drame. Rarement, voir même jamais, un shonen ne m'avait paru si triste. La vie de cet homme, et même la vie des personnages secondaires (qui finissent toujours mal) sont toujours très poignante. Même si la mise en scène est toujours très violente, le courage qui est dans les yeux de ces malheureux, l'envie de vivre alors qu'ils ne le peuvent plus, le fait de mettre son destin entre les mains d'un inconnu (musclé), et l'amitié masculine qui relie kenshiro à ses apôtres est toujours très forte.

C'est en ce sens que Hokuto no Ken se démarque de tout les autres shonen. C'est un shonen très fort, dont il faut passer outre la violence très démonstrative afin de comprendre le drame d'une vie, d'un peuple, d'une terre.

Alors en quoi Hokuto no ken est il une copie de la bible? Kenshiro sauve les malheureux tout seul, au péril de sa vie et de celle de ses amis. Toki, condamné à mourir des le début, sauve la vie des malades en utilisant le Hokuto à des fins médicaux, Kenshiro se retrouve entouré de personnages croyant toujours fort en lui, un homme capable de faire des miracles avec ses poings. Mis à part que Kenshiro ne marche pas sur l'eau, avouons toutefois que c'est très ressemblant.


Doit on vraiment faire autant de sacrifice pour comprendre le sens de la vie, comme nous le montre kenshiro? Peut on vraiment se sacrifier pour autant d'idéaux? C'est ce que nous dit Kenshiro et son périple. Même si au final nous sommes quasiment sur de perdre, nous devons toujours foncer droit devant, au delà de tout sacrifice.

Comme je l'ai dit précédemment, la force de ce manga vient par ses personnages secondaires. Qui ne se souvient pas de Shin dans le dessin animé, ce blondinet qui enlève julia? Tellement marquant qu'il nous semblait être très important, et en ayant lu le manga j'ai ris, car non, son histoire s'achève dans le tome 2. Rei, Toki, le terrifiant Raoh, tout autant de personnages différents qui marqueront la vie d'un seul homme, ou est ce l'inverse? Qui se bat pour qui? Est ce la le sens de la vie? Il est vrai que souvent nous pensons avancer selon notre bon vouloir, mais au final ce sont les gens autour de nous qui font ce que nous sommes... Mais à l'inverse, ces gens croient en nous et nous faisons ce qu'ils sont... c'est une fois de plus une idée, mit à l'extrême dans le manga, que nous fait partager Kenshiro.

Revenons maintenant au manga à proprement parler. La mise en scène est très bonne, les dessins sont superbes et Hara s'améliore au fil des tomes. Le manga se divise en plusieurs arcs, et surtout en 2 grandes parties. Tout d'abord une longue partie sur le duel Kenshiro vs Ses frères puis une deuxième partie sur kenshiro qui part dans une contrée lointaine (la chine on suppose) pour remettre un peu d'ordre suite à l'enlèvement de lynn.
Les dialogues sont souvent très virils comme vous l'imaginez, bien que les histoires d'amitié entre kenshiro et ses apôtres vous fera sourire (comment ne pas pensez à du Yaoi dans certains cas...). Mais c'est également le charme de cette série, de l'amitié entre des hommes fort et virils, avec des gros muscles et des grosses...Euh je m'égare un peu><. (quoi que aucun n'a d'enfants).

L'édition proposé par Kazé est de très bonne facture, jaquette excellente, traduction à la kazé (donc bonne), pagination parfaite, bref de toute façon kazé étant le meilleur éditeur du moment, on se doute bien qu'il n'y a rien à en redire !

En conclusion : Hokuto no ken est un shonen violent, dramatique dont il serait fortement dommage de se priver. C'est un des rare shonen vraiment profond, je le conseil donc à tous! (même ceux n'aimant pas le shonen en général). Je rappel toutefois qu'il ne plaira pas à tous et à toutes car il est violent, même les enfants y passent, donc je pense à quelques unes d'entre vous qui feront demi tour rapidement. Pourtant l'histoire de Kenshiro est excellente et poignante, l'un des meilleurs « shonen » qui soit et fatalement un des meilleurs du moment chez nous (puisqu'il est en cours).

Et comme dirait Kenshiro : Tu ne le sais pas encore mais... Tu es déjà mort.

Petite précision supplémentaire :

Hokuto no ken se termine au tome 27. Cependant la série se termine par les films "shin hokuto no ken", dernière histoire avec Kenshiro.

Souten no Ken relate la vie de l'ancêtre de Kenshiro, pas forcément obligatoire, mais une série plus que sympa.

Et comme je vous aime bien : (et ne faites pas semblant de pas la connaitre par cœur)


J'en profite pour donner un petit avis sur l'animé en VF : Une horreur, prenez le en VO comme bien souvent, vous vous éviterez les voix débiles et les jeux de mots tel que : Hokuto de cuisine.


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum